Voltaire deist si anticlerical

”Deşi nu a fost ateu ci deist, Voltaire a fost anticreştin şi critic vehement al clerului. A dezaprobat despotismul monarhic şi privilegiile nobilimii […]. Dicţionarul  filozofic, Humanitas, autor Antony Flew, pagina 356.

D'après Maurice Quentin de La Tour, Portrait de Voltaire, détail du visage (château de Ferney).jpg
D’après Maurice Quentin de La Tour, Portrait de Voltaire, détail du visage (château de Ferney).jpg

Il est évidemment faux de dire : Ne point parier que Dieu est, c’est parier qu’il n’est pas; car celui qui doute et demande a s’eclairer ne parie assurément ni pour, ni contre. D’ailleurs cet article paraît un peu indécent et puéril: cette idée de jeu, de perte et de gain, ne convient point à la gravité du sujet! De plus, l’intérêt que j’ai à croire une chose n’est pas une preuve de l’existence de cette chose.Je vous donnerai, me dites-vous, l’empire du monde, si je crois que vous avez raison. Je souhaite alors de tout mon coeur que vous ayez raison ; mais jusqu’à ce que vous me l’ayez prouvé, je ne peux vous croire. Commencez, pourrait-on dire à M. Pascal, par convaincre ma raison; j’ai intérêt, sans doute, qu’il y ait un Dieu; mais si dans votre système Dieu n’est venu que pour si peu de personnes, si le petit nombre des élus est si effrayant, si je ne puis rien du tout par moi-même, dites-moi, je vous prie, quel intérêt j’ai à vous croire ? N’ai-je pas un intérêt visible à être persuadé du contraire ? De quel front osez-vous me montrer un bonheur infini auquel d’un million d’hommes, à peine un seul a droit d’aspirer? Si vous voulez me convaincre, prenez-vous-y d’une autre façon et n’allez pas tantôt me parler de jeu, de hasard, de pari, de croix et de pile, et tantôt m’effrayer par les épines que vous semez sur le chemin que je veux et que je dois suivre! Votre raisonnement ne servirait qu’à faire des athées, si la voix de toute la nature ne nous criait qu’il y a un Dieu, avec autant de force que ces subtilités ont de faiblesse. ”

”Lettres philosophiques” extrait de la XXVe lettre, 1734, Réponse au célèbre pari de Pascal sur l’exisence de Dieu

Lasă un răspuns

Te rog autentifică-te folosind una dintre aceste metode pentru a publica un comentariu:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare /  Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare /  Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare /  Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare /  Schimbă )

Conectare la %s

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.